12 juillet 2006

Stand 12 juillet Aix-en-Provence

Lisely, Raphaëlle, Sandrine (une amie de Raphaëlle)


Un peu d'animation...

Stand côté droit

Stand côté gauche


Raf


Nous avons tenu hier, le 12 juillet, un stand pour les animaux à Aix-en-Provence, de 9 heures à 15 heures, avec Lisely et Raphaëlle. Malgré la canicule et le manque de militant-e-s (nous n'étions que trois!), cette journée a été l'occasion de faire découvrir la lutte pour les animaux et contre le spécisme à quelques passants.

Plusieurs sortes de tracts ont été distribués: tracts anti-corrida du CRAC, dépliants du GRAAL, tracts sur la viande, sur le spécisme (du Collectif antispéciste de Paris), sur la Veggie Pride, sur les tests de crème solaire (version sans arguments "scientifiques", uniquement centrée sur la souffrance des animaux), sur le foie gras, livrets Poissons... Des pétitions ont été proposée à la signature: celle de l'Alliance pour la Suppression des corridas, celle demandant des menus végétariens en restauration collective, des pétitions anti-vivisection ou encore contre la chasse à courre.

Des rencontres et échanges positifs ont eu lieu, notamment avec une passante végétalienne qui a argumenté avec brio lors d'une discussion avec un homme pro-viande; le contact de cette personne a été conservé pour les prochaines actions ou manifs.

Un contact a été pris aussi avec la Maison de la Nature et de l'Environnement, local du Conseil Général qui se trouvait non loin du stand. Il serait envisageable d'y faire une exposition sur le végétarisme un jour, à suivre donc. Une employée de cet organisme s'est montrée intéressée par notre stand, a acheté un livret Poissons (des Editions Tahin Party) et a expliqué que son conjoint était végétarien.

Une personne de l'association SOS Grand Bleu (aide aux dauphins entre autres) est passée par hasard avec sa fille. Elle ne mangeait pas de viande, mais des poissons. Elle a pris le livret Poissons.

Un jeune homme palestinien, qui avait pourtant des propos très spécistes au départ, est revenu nous voir un peu plus tard en nous offrant des jus de fruits frais -il semblait cependant moins mû par un intérêt subit pour la cause animale que par l'idée de lier connaissance.

Un autre nous expliquait que sa copine était végétarienne, et que lui pensait que le problème était l'élevage industriel, tandis qu'il trouvait bien que "le petit paysan" tue ses animaux. Il nous disait que nous devrions dénoncer les activités des multinationales plutôt que la consommation de viande et produits animaux.

Une passante a signé nos pétitions, tout en faisant des remarques étonnantes: concernant le massacre des blaireaux en Irlande, elle trouvait qu'il était faux sur le plan scientifique de dire que les blaireaux véhiculaient une maladie touchant les troupeaux (alors que même si cela était le cas, ça ne justifierait pas le massacre bien sûr); concernant la vivisection, elle trouvait qu'il vaudrait mieux faire les expériences sur des animaux malades plutôt que sur des animaux sains (!), et enfin au sujet des écureuils gris qui sont massacrés, que cela ne servait à rien car ça allait déséquilibrer la "chaîne alimentaire" de la forêt...

Un homme s'est rappelé qu'il nous avait vu au mois d'octobre lors d'une action et qu'il avait signé la pétition Stop Gavage; il ne consommait plus de foie gras, mais trouvait "normal" qu'on tue les animaux pour les manger...

Une journée plutôt positive donc, mais il reste encore beaucoup de travail.

2 Comments:

Anonymous DT said...

Bravo !

Tu ne veux pas mettre le compte-rendu plus détaillé ?

3:11 PM  
Blogger Darcora said...

Voilà DT, c'est fait!

9:15 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home